août 1, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Banlieusards et Parisiens ne paient pas le même prix


En janvier 2022, le stationnement deviendra payant à Paris pour les 2-roues et 3-roues à essence. Ceux qui vivent hors de la Capitale vont devoir s’organiser, s’ils veulent échapper au tarif visiteur, hors de prix.

A compter de janvier 2022, les propriétaires de 2-roues et de 3-roues à moteurs thermiques vont devoir prendre l’habitude de régler le prix du stationnement de leur machine à Paris. Lorsqu’il exposait les raisons de la fin de la gratuité du stationnement, l’adjoint à la Mairie de Paris David Belliard avançait la volonté de mieux réguler l’usage des motos et scooters, de diminuer la pollution atmosphérique et sonore, ainsi qu’un souci “d’équité avec les automobilistes qui paient déjà”. Sauf qu’à première vue, l’égalité de traitement entre Parisiens résidents et Franciliens venus de la banlieue risque de disparaître du même coup, puisque les premiers bénéficieront d’un forfait quand les autres se verront appliquer le tarif visiteur.

75 centimes l’heure pour les résidents, contre 2 à 3 euros pour les visiteurs venus de banlieue

Quand lesdits visiteurs qui résident hors des murs de la Capitale devront débourser 2 euros de l’heure (voire 3 euros dans les arrondissements du centre, numérotés de 1 à XI), les résidents titulaires d’un abonnement annuel à 22,50 euros ne paieront que 75 centimes par heure. C’est moitié moins cher que pour les automobilistes mais suffisant pour faire hurler les inconditionnels de la moto et du scooter.

Le coordinateur de la Fédération française des Motards en Colère (FFMC) pour Paris et sa petite couronne Jean-Marc Belotti n’hésite pas à parler “d’escroquerie“. A l’entendre, “les 2-roues sont une solution, pas un problème” et rappelle “que les gabarits et masses de ces véhicules ne nécessitent aucun aménagement et n’entraînent pas de dégradation des infrastructures”. Autre atout vanté, les 2-roues motorisés “améliorent la fluidification de la circulation en agglomération donc favorisent une moindre pollution par une diminution des bouchons, et ne sont que très faiblement contributif de la pollution de l’air”.

READ  Le record du jeu vidéo le plus cher du monde vient d'être battu

“De tels tarifs, cela va être dur à avaler !”, fulmine Mathieu, 39 ans, qui enfourche sa moto quasiment chaque jour pour se rendre à […]

Lire la suite sur challenges.fr

Stationnement payant à Paris pour les 2 et 3 roues à essenceChasse aux vieilles autos : des sursis et dérogations pour éviter la frondeA Bordeaux, le stationnement sera payant selon les revenus Stationnement: un rapport pointe “les défaillances” du nouveau système des amendesStationnement autonome : période d’essai terminée pour le robot voiturier de Bosch



Source link