octobre 25, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Christel Bories, la résistante à la tête du géant minier Eramet

[ad_1]

Renouvelée à la tête du géant minier après un bras de fer avec la famille-actionnaire Duval, cette HEC au caractère trempé ne s’en laisse pas conter. Sûre d’elle, et de la solidité de ses projets.

Le combat semblait pourtant inégal. D’un côté, la PDG d’Eramet Christel Bories, en place depuis 2017, candidate à un nouveau mandat à la tête du groupe minier français. De l’autre, la famille Duval, premier actionnaire de la société (37 % du capital), qui réclamait depuis mars sa tête pour résultats insuffisants. Dire que le microcosme parisien ne donnait pas cher de Christel Bories, une des trois seules femmes PDG du SBF 120, relève de l’euphémisme. Les Cassandre ont pourtant dû avaler leur chapeau : à l’issue d’un incroyable bras de fer arbitré dans le bureau du ministre Bruno Le Maire, la dirigeante, sou­tenue mordicus par l’Etat (25 % du capital), a obtenu fin mars son renouvellement pour quatre ans. Une victoire confirmée lors de l’assemblée générale du 28 mai, avec le score soviétique de 99,66 %.

Guerre en coulisses

Résumons à gros traits. Là où le patron de Danone Emmanuel Faber est tombé face à deux fonds activistes représentant moins de 5 % du capital, l’ancienne dirigeante de Pechiney aura ainsi survécu à la fatwa d’un actionnaire cumulant 45 % des droits de vote. L’exploit, assez unique dans les annales du business français, ne semble pourtant pas la plonger dans une euphorie particulière. Ses relations avec les Duval ? « Elles sont normalisées et professionnelles, résume Christel Bories, 57 ans, dans son bureau avec vue imprenable sur la tour Eiffel. Ma seule priorité, c’est l’intérêt d’Eramet. Nous avons des mines incroyables, nous sommes présents sur tous les métaux de la transition énergétique : manganèse, nickel, cobalt, lithium. Le groupe a un potentiel gigantesque. Ce n’est que le début de l’histoire. »

Dans cette terrible guerre en coulisses, le bilan de l’intéressée a pesé. En Nouvelle-Calédonie, elle a su relancer la division nickel centenaire SLN, augmentant le temps d’exploitation des mines de 105 à 147 heures par semaine, en échange de hausses de salaires. Encore convalescente, la filiale pourrait passer dans le vert dès cette année. En Indon[…]

READ  Netflix, OCS, Canal+... Les films et séries à voir cette semaine du 3 au 9 septembre

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

[ad_2]

Source link