septembre 24, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Duracell accumule les innovations

[ad_1]

Sur un marché dopé par les confinements, le leader mondial américain lance Optimum, piles d’une longévité inédite. Un coup R&D… et marketing.

Avec les piles Duracell Optimum, toi, tu vas marcher plus longtemps ma petite manette. Quant à toi, monsieur Tournevis, tu vas avoir plus de puissance. » L’iconique petit lapin rose fait son retour pour vanter les atouts de la nouvelle gamme Duracell. Lancée en France le 1er juin, après les Etats-Unis, les Pays-Bas et la Belgique, la pile Optimum est présentée comme « l’innovation la plus révolutionnaire à ce jour » par le fabricant américain. Elle vient fournir, selon les usages, jusqu’à « 200 % de longévité ou de puissance supplémentaire », affirme Arnaud Soury-Lavergne, directeur marketing de Duracell France.

Protégée par dix-huit brevets, cette pile alcaline, disponible en format AA et AAA, a nécessité dix ans de recherche et développement. « Notre objectif est que cette gamme représente un tiers de nos ventes des piles alcalines en France », fait savoir Arnaud Soury-Lavergne. Duracell est en effet le leader hexagonal sur le segment, avec 33,6 % de part de marché, selon l’expert en marketing Nielsen.

Double usage

L’allemand Varta ne s’avoue pas vaincu pour autant. Début septembre, sa gamme Max Power débarque dans les rayons avec un nouveau packaging en carton et de toutes nouvelles performances. Celui qui se positionne comme « le challenger en France » salue « l’excellent coup marketing » réalisé par Duracell. « Ils cassent les codes du marché avec un packaging fermé plus moderne », commente Sébastien Guattari, responsable trade marketing de Varta France, lequel a réalisé une croissance de 16 % de son chiffre d’affaires en 2020. « L’Optimum est très performante, reconnaît son concurrent. Mais cette pile alcaline améliorée n’est pas aussi révolutionnaire qu’elle le laisse entendre. »

READ  Banlieusards et Parisiens ne paient pas le même prix

Toujours est-il que ce produit correspond aux attentes du client. « Il permet de délivrer une faible énergie pendant un temps long et une forte énergie pendant un temps court, ce qui répond à un double cahier des charges en phase avec les besoins du consommateur », analyse Katia Arau[…]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

[ad_2]

Source link