août 1, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Il se faisait payer 5500 euros par mois pour tondre la pelouse chez deux octogénaires


Un individu peu scrupuleux aurait touché plus de 200 000 euros en moins de trois ans, en surfacturant largement des petits travaux qu’il réalisait chez deux sœurs jumelles âgées de 84 ans, dont l’une était atteinte d’Alzheimer.

L’escroquerie aura duré près de deux ans et demi, entre août 2013 et décembre 2015. Dans la commune de Gondecourt, un homme aurait abusé de la vulnérabilité de deux sœurs jumelles âgées de 84 ans, leur soutirant un total de 203 000 euros pour des petits travaux ponctuels réalisés à leur domicile.

Selon actuPas-de-Calais, l’individu se contentait en effet de tondre la pelouse à l’extérieur et de tapisser à l’intérieur, et il ne s’agissait en aucun cas d’activités régulières. Cela ne l’empêchait cependant pas de facturer ses prestations 5500 euros par mois ! S’inquiétant d’un abus, la tutrice légale de l’une des deux sœurs, atteinte de la maladie d’Alzheimer, a cependant fini par donner l’alerte.

Après le décès de l’une des deux sœurs, le parquet décide de classer l’affaire

La gendarmerie locale a donc ouvert une enquête et entendu la jumelle ne souffrant pas d’Alzheimer. D’après actuPas-de-Calais, cette dernière “aurait expliqué qu’elle était au courant que les prix étaient exorbitants mais que cela ne la dérangeait pas”.

Entendu par la police de Lens (Pas-de-Calais), l’individu a confirmé la nature des petits travaux qu’il réalisait chez les deux octogénaires. Néanmoins, la jumelle atteint d’Alzheimer étant décédée depuis les faits, et aucune plainte n’ayant été déposée par sa sœur, le site d’actualité locale précise que “le parquet a décidé de classer l’affaire”.

READ  Le Japon va lever son état d'urgence, un mois avant les JO de Tokyo

Ce contenu peut également vous intéresser :



Source link