juillet 25, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

J’ai testé un escape game en entreprise sur la prévention des risques


Emeraude Escape développe des escape games physiques et numériques auprès des entreprises, pour faire de la prévention sur différents risques, lancer un produit ou encore organiser des recrutements. Challenges a testé l’un d’entre eux sur la sécurité au travail.

Lorsqu’on est adepte des –jeux mélangeant fouilles et énigmes pour résoudre une enquête–, il est difficile d’imaginer comment ce dispositif peut être utile à une entreprise. Pour le découvrir, direction Emeraude Escape, dans le XVe arrondissement de Paris. Sur place, Virgile Loisance, directeur et fondateur, nous accueille. Ce mercredi de juin, les locaux ont été repensés pour que chaque journaliste présent puisse tester l’une des parties, en conditions presque réelles. Car d’habitude, la start-up installe ses décors directement dans les locaux de l’entreprise cliente. “Un de nos ateliers a été spécialement aménagé, normalement, ce sont nous qui allons dans les entreprises, pas l’inverse”, explique-t-il. Le reste des bureaux de cette start-up de 35 salariés se compose effectivement surtout d’open-spaces.

Thomas Berneuil, game designer, nous accompagne dans cette fameuse pièce et nous met tout de suite dans le jeu, en énonçant le synopsis de cette partie: “Votre journée de travail s’achève, mais vous voilà coincée. Seul un de vos collègues peut vous ouvrir la porte. Vous partez à sa recherche, mais les locaux sont vides et toutes ses affaires sont à sa place… Que lui est-il arrivé?”. Et nous voilà, livrés à nous-mêmes dans une petite pièce ressemblant parfaitement à un bureau classique.

Lire aussi

Au menu du jeu: les risques routiers et électriques

A ce moment-là, aucune indication ne montre comment le thème de la sera mis sur le tapis. Nous commençons à fouiller tout le bureau de notre collègue fictif “François”: de la poubelle, à sa pochette de comptabilité, même son téléphone laissé sur son bureau y passe. Très vite, nous découvrons des papiers découpés dans sa poubelle, des tickets de caisse, une contravention pour excès de vitesse mais aussi un tableau à remplir avec différents risques routiers (somnolence, alcool, téléphone et vitesse) croisé avec l’ordre des déplacements de François. Sur le même bureau, un coffre-fort à chiffres attire très rapidement notre […]

Lire la suite sur challenges.fr

READ  Ce yacht de luxe sortira de l'eau en 2024 et va battre tous les records



Source link