septembre 19, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

la justice valide la reprise par Saarstahl

[ad_1]

L’offre de reprise du groupe sidérurgique allemand Saarstahl portant sur les sites français en difficulté d’Ascoval et d’Hayange a été validée par le tribunal de commerce.

Le tribunal de commerce de Paris a validé lundi 2 août l’offre de reprise du groupe sidérurgique allemand Saarstahl portant sur les sites français en difficulté et d’Hayange, a-t-on appris de sources concordantes. “L’accord de conciliation a été homologué par le tribunal de commerce de Paris”, a affirmé à l’AFP un porte-parole de Saarstahl.

“On se réjouit, c’est une grande satisfaction de se retrouver dans le groupe Saarstahl, qui est quand même un groupe industriel lourd. On est à peu près certain que cela assurera la pérennité des sites”, a affirmé à l’AFP Gérard Glas, président de Liberty Rail Hayange (Moselle), précisant que les actes de vente ne seront pas signés avant mercredi.

Pour Nacim Bardi, délégué CGT d’Ascoval (Nord), cette décision est un “soulagement”. “Nous sommes très heureux d’être repris par un Européen qui connaît le métier, qui a une expérience approfondie dans l’acier, dans la métallurgie, ce sont de vrais industriels. Maintenant à nous de faire le travail et à eux de tenir leurs engagements”.

“On espère qu’être repris par un tel groupe, de cette envergure, va nous permettre une certaine stabilité, un groupe sidérurgiste qui s’intéresse à nous c’est une aubaine”, a ajouté Nicolas Lethellier, également délégué CGT d’Ascoval.

“Une des aciéries les plus modernes et écologiques d’Europe”

Le groupe sidérurgique allemand Saarstahl avait confirmé le 2 juillet la conclusion d’un accord de principe pour le rachat ce ces deux sites. En mai, , avait annoncé chercher des repreneurs, du fait de difficultés financières rencontrées par son patron, le magnat britannique Sanjeev Gupta, et sa holding familiale GFG Alliance.

READ  Neuf astuces pour faire des économies sur les courses

Le groupe cherche désespérément des fonds depuis la faillite en mars de la société financière Greensill Capital, son principal créditeur.

Avec 270 salariés, Ascoval produit des “blooms” (barres d’acier) pour Hayange (430 salariés), qui fabrique des rails en acier ensuite destinés aux principaux réseaux ferrés européens, notamment SNCF Réseau […]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

[ad_2]

Source link