août 1, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La police contrôle les ministres, et cela passe mal


De façon répétée, les officiers de sécurité de nos ministres subissent … des contrôles de police. Un excès qui a fait craindre le pire mais aux explications moins inquiétantes qu’il n’y paraissait. Voici les indiscrétions politiques de Nicolas Domenach.

La police contrôle les ministres, et cela passe mal

L’affaire qui agite les ministres nous est contée par l’un d’entre eux, puis confirmée par plusieurs sources officielles: de façon répétée, les officiers de sécurité de nos huiles gouvernementales subissent … des contrôles de police. Ce qui a généré nombre de rumeurs dans cette petite communauté. Excès de zèle de la part de forces de l’ordre dont on redoute qu’elles fussent infiltrées par l’extrême-droite? Un conseiller du très pressé Gabriel Attal relativise et parle plutôt de classiques excès de vitesse. Mais comme la ministre déléguée chargée des Sports ainsi que son escorte ont subi semblable contrôle, il a fallu en venir à une autre explication, confirmée par le ministère de l’Intérieur: “A la suite des abus de deux-tons par certains véhicules de direction, il a été demandé de vérifier les autorisations et de faire un rappel à la modération dans l’usage de ce signal sonore.” Il n’est vraiment de bonne sirène qu’à Copenhague.

Le parti d’Emmanuel Macron se prépare à la cyberguerre

Pour sensibiliser les responsables comme le personnel du parti aux cyberattaques, LREM a organisé une opération test de . Réactions a priori encourageantes puisque seules cinq personnes se sont fait “hameçonner” et ont immédiatement prévenu la direction technique du parti. Tous ont été avertis des attaques à venir, y compris sur leur vie privée, et informés de l’accompagnement psychologique et professionnel qui leur serait offert.

Lire aussi

Philippe surveillé d’un œil

Les macronistes gardent un œil sur les séances de dédicaces d’ en région pour vendre le livre qu’il a écrit avec Gilles Boyer, Impressions et lignes claires (éditions JC Lattès). Un proche du président n’y voit rien à redire, tout en restant lucide: “Il fait juste fructifier son capital de popularité et il ne pourra pas faire autrement que le mettre à notre service.” Et s’il contribue à faire réélire Emmanuel Macron, la voie sera libre pour la présidentielle de … 2027.[…]

READ  En France, la croissance repart à la hausse ce trimestre

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi



Source link