septembre 24, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La vérité sur l’illectronisme en France

[ad_1]

Emploi, démarches administratives… La fracture numérique touche 13 millions de Français. Pour la réduire, l’Etat met enfin des moyens via le plan de relance.

En cette matinée estivale, dans une antenne de la mairie de Créteil, un groupe écoute attentivement Nicolas, conseiller numérique.

Consacré à la rédaction d’un e-mail, l’atelier clôt la première semaine d’une formation organisée par Pôle Emploi. La trentaine joyeuse, Luthe s’illumine. Elle a réussi à télécharger une pièce jointe. « Avant de m’envoyer votre mail, avez-vous vérifié qu’il contenait bien les quatre éléments dont nous avons parlé : l’objet, la formule de politesse, le texte, la signature ? » , demande Nicolas. Ces 32 heures de formation sont assurées par Emmaüs Connect, une des associations les plus actives en France dans la lutte contre l’illectronisme.

Jeunes et vieux concernés

Illettrisme digital, exclusion ou fracture digitale… Diverses expressions désignent la difficulté à utiliser les outils numériques. Selon l’Insee, 13 millions de personnes, en situation « d’illectronisme », n’utilisent jamais Internet. La fracture numérique va au-delà : l’institut estime qu’il manque au moins une compétence numérique de base à 38 % des Français.

Il n’existe donc pas un, mais des ilectronismes. Les personnes âgées, confrontées sur le tard à l’essor d’Internet, sont surreprésentées.

« On voit parmi elles des gens qui lèvent la souris pour faire monter le curseur sur l’écran » , observe Victor Estienney, responsable des opérations d’Emmaüs Connect. Pour les publics les plus fragiles – personnes en situation de handicap, détenus, illettrés, étrangers… -cette exclusion vient s’ajouter aux autres. Mais les difficultés touchent aussi la jeunesse. Très à l’aise avec le numérique « récréatif » – réseaux sociaux ou jeux vidéo -, certains n’ont aucune habitude de l’e-mail et ne maîtrisent pas les codes professionnels transposés au digital.

READ  Un avion militaire avec 96 résidents à bord s'est écrasé

« Des formations de base sont dispensées à des salariés , ajoute Frédéric Bardeau, fondateur des écoles numériques Simplon. Ils sont majoritairement ouvriers ou employés. » Les cinq participants de l’atelier de Créteil en sont des exempl[…]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

[ad_2]

Source link