août 1, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

l’apocalypse pour l’industrie automobile française ?


Bruxelles fera mercredi des propositions pour réduire à zéro les émissions de CO2 des véhicules neufs pour lutter contre le changement climatique.

L’industrie automobile européenne retient son souffle. Ce mercredi 14 juillet, la Commission européenne va proposer de nouvelles réglementations pour réduire à zéro les émissions de CO2 des véhicules neufs afin de lutter contre le changement climatique. Bruxelles va ainsi dévoiler un ensemble de propositions concernant les véhicules particuliers contenues dans un paquet législatif appelé Fit for 55, qui fera ensuite l’objet d’intenses négociations au Parlement européen.

D’après de bonnes sources, la Commission européenne ne va pas y aller par quatre chemins. Elle prévoirait la suppression complète des émissions automobiles dans 14 ans, c’est-à-dire à partir de l’année 2035. Cela signifie qu’en 2035 seules les ventes de véhicules électriques à batteries seraient autorisées à la vente. Un séisme pour l’industrie automobile, qui commence juste à voir les ventes de l’électrique décoller. Selon l’analyste allemand Matthias Schmidt, l’électrique pèse 8 % des immatriculations en Europe de l’Ouest sur les cinq premiers mois de l’année, soit 356 000 véhicules.

À LIRE AUSSI Carlos Tavares : « Les lobbys anti-automobile sont très puissants »

L’épineuse question des hybrides

Le cap de 2035 n’est pas anodin. L’Agence internationale de l’énergie a calculé que, pour que le monde parvienne à la neutralité carbone au milieu du siècle et à juguler le réchauffement climatique, il fallait que les constructeurs automobiles arrêtent la vente de voitures neuves à combustion d’ici à […] Lire la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

READ  avertissement de la France à Londres concernant l'Irlande du Nord



Source link