septembre 19, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

L’entrepreneur star qui reprend Gap, Go Sport et Camaïeu

[ad_1]

La crise ? Quelle crise ? Pour l’homme d’affaires bordelais, la pandémie a été l’occasion de racheter encore plus d’enseignes en difficulté. Car il y croit dur comme fer : les commerces de centre-ville ont de l’avenir.

Il faut se méfier des idées reçues. Non, Amazon et les plate-formes de vente en ligne n’ont pas été les seules à tirer parti de la crise du Covid. Tranquillement, discrètement presque, un géant de la distribution physique est né. Le très secret homme d’affaires Michel Ohayon, 58 ans, avec son groupe la Financière Immobilière Bordelaise (FIB) a récupéré plusieurs enseignes qui ont souffert des confinements. Camaïeu (511 magasins), Go Sport (179 magasins) et Gap (21 magasins) sont tombés dans l’escarcelle de sa filiale Hermione People & Brands (HPB), elle-même détenue par la FIB.

Une aventure entre preneuriale plutôt sportive, puisque HPB est familière des rachats à la barre du tribunal pour l’euro symbolique. Une méthode jadis pratiquée par Bernard Arnault ou François Pinault. Et appliquée par d’autres ces derniers mois dans le secteur sinistré de la distribution spécialisée : le groupe Beaumanoir a repris La Halle, Sy International a avalé Naf Naf, François Feijoo, les chaussures André, NewOrch, l’enseigne Orchestra. Alinéa (décoration), de son côté, a été repris par ses ex-actionnaires, le groupe Mulliez, qui l’a fait passer par la case tribunal de commerce durant la crise. Considérées comme « zombies », c’est-à-dire déjà en crise en 2019, nombre de ces entreprises ont été privées de prêts garantis par l’Etat. Une façon d’accélérer la restructuration du secteur.

Car les commerces physiques n’ont pas attendu le séisme du Covid pour péricliter : Michel Ohayon avait d’ailleurs débuté ses emplettes dès 2018 avec La Grande Récré (109 magasins), puis 22 magasins Galeries Lafayette de villes moyennes. « Le groupe Galeries Lafayette souhaitait juste vendre les murs et se retirer de villes peu dynamiques, mais Ohayon a demandé à conserver l’enseigne en franchise », révèle un proche du dossier. En prenant en compte la dernière liste d’achats, Ohayon devrait réaliser environ 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2021. Toutes les techniques financières (hypothèques sur[…]

READ  Pourquoi Armin Lacet a un net avantage maintenant

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

[ad_2]

Source link