octobre 25, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

les pistes d’Alain Richard pour faire rebondir LREM

[ad_1]

INTERVIEW – Le co-président de la commission d’investiture d’En Marche, Alain Richard, analyse les raisons de l’échec de LREM aux régionales, et propose quelques pistes pour rebondir.

Il est une voix qui porte au sein de la famille macroniste. et sénateur LREM, l’ancien ministre Alain Richard raisonne sur l. En politique d’expérience, cet expert de la carte électorale dédramatise la défaite, sans la nier, et préconise un changement d’approche, davantage ciblée sur le local, avec une communication plus fluide, recentrée autour des accomplissements de la majorité. “A un citoyen sur un marché qui nous demande “au fond vous êtes pour quoi?” nous devons être en mesure de répondre en deux phrases courtes et de lui donner deux exemples parlants”, avance-t-il. Des pistes qui ne manqueront pas d’alimenter les débats sur la refonte de la gouvernance de LREM.

Challenges – Après cette déconvenue, faut-il un électrochoc à la tête du parti LREM?

Alain Richard – Je ne le préconise pas. Nous n’avons pas entraîné suffisamment les électeurs favorables à l’action du président de la République et du gouvernement, qui sont bien plus nombreux que les 11% de dimanche dernier . Les manques sont à rechercher dans la manière dont nous exprimons nos choix et nos propositions, que beaucoup de Français ont du mal à percevoir et à retenir. Cela demande une meilleure concentration et présentation de notre message politique ; un chamboulement de notre direction n’aiderait absolument pas à mieux le réussir. Si un progrès doit être recherché à mon avis, il est dans l’interface entre le mouvement et le gouvernement (et le président qui est notre premier inspirateur). La direction peut faire encore un peu mieux pour rendre efficace la façon dont le mouvement qui est leur principal soutien justifie et défend leur action.

READ  Avec ce plan, Deutsche Bon menace le prochain Stuttgart 21

Lire aussi

La présidence de est-elle un échec? La direction du parti doit-elle être renouvelée?

Stanislas a la charge de coordonner un mouvement politique dont l’organisation et les règles favorisent une certaine diversité, qui peut aller parfois jusqu’à la dispersion. Ce choix de la diversité qui a été fait au début et respecté depuis, il a l’avantage de la lib[…]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

[ad_2]

Source link