août 1, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

L’Otan serre les rangs pour affronter “les nouveaux défis” face à la Russie et la Chine


Les dirigeants de l’Otan, rassurés par la volonté du président américain Joe Biden de “revitaliser” les alliances, ont décidé de serrer les rangs lors de leur sommet annuel ce lundi 14 juin.

Les dirigeants de , rassurés par la volonté du président américain de “revitaliser” les alliances, ont décidé de serrer les rangs lors de leur sommet annuel ce lundi 14 juin pour affronter “les nouveaux défis” posés par la et par la .

“Il y a une prise de conscience croissante, ces deux dernières années, que nous avons de nouveaux défis. Nous avons la Russie qui n’agit pas d’une manière conforme à ce que nous avions espéré. Et aussi la Chine”, a souligné le président américain, insistant sur “la nécessité d’une plus grande coordination” entre alliés, avant l’ouverture du sommet.

“Nous allons adresser un message important à Moscou: nous restons unis et la Russie ne saura pas nous diviser”, a prévenu le secrétaire général de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan), le Norvégien Jens Stoltenberg.

Joe Biden doit rencontrer le président russe Vladimir Poutine mercredi à Genève (Suisse), dernière étape d’un périple en Europe pour un sommet du G7 au Royaume-Uni, suivi par le sommet de l’Otan et un sommet avec les présidents des institutions de l’UE mardi à Bruxelles.

Le sommet de l’Otan, commencé à 13h, durera trois heures et doit adopter une déclaration finalisée non sans difficultés dimanche, a-t-on appris auprès des délégations.

“Pas de nouvelle guerre froide”

Les deux points forts sont une position de fermeté avec une ouverture au dialogue vis-à-vis de la Russie, et la prise en compte des défis posés par la montée en puissance de Pékin.

READ  ces paysagistes qui créent les jardins des plus riches

“La Chine n’est pas notre adversaire, notre ennemi. Il n’y aura pas de nouvelle guerre froide avec la Chine. Mais nous devons faire face aux défis posés par la Chine pour notre sécurité”, a souligné Jens Stoltenberg.

“Nous constatons que la Russie et la Chine coopèrent de plus en plus ces derniers temps, tant sur le plan politique que militaire. Il s’agit d’une nouvelle dimension et d’un défi sérieux pour l’Otan”, a-t-il expliqué dans un entretien au quotidien allemand Die Welt avant le sommet.

Joe Biden a souhaité que “[…]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi



Source link