juin 20, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Malt, la market place du travail en free-lance lève 80 millions d’euros


En plein essor, la plateforme Malt de mise en relation des travailleurs indépendants du numérique et du conseil vient de lever 80 millions d’euros.

La vie reprend doucement à la Malterie. Inauguré en plein confinement dans un immeuble haussmannien de la rue Saint-Denis, à Paris (Ier), le siège de a subi les conséquences du respect des gestes barrières. Mais les dirigeants de la start-up n’ont pas chômé. Mardi 1er juin, la plus grande place de marché française de dans le conseil et le digital a annoncé une levée de fonds de 80 millions d’euros auprès de et d’Eurazeo, qui s’ajoute aux 30 millions reçus des fonds Isai, Serena et Idinvest.

“Cet argent va nous permettre de continuer à investir dans notre produit et, surtout, de nous imposer comme un acteur dominant en Europe, en menant des opérations de croissance externe”, explique Alexandre Fretti, le directeur général. Lui aussi est nouveau dans l’organisation. En mars 2020, il a quitté son job de directeur général de Webhelp, leader européen de la relation clients avec 74.000 collaborateurs et 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires, pour la start-up et ses 250 salariés, qui promettent de chambouler le monde du travail. “Le marché potentiel de Malt est vingt fois plus gros que celui de Webhelp”, justifie-t-il. Il représente plus de 350 milliards de volume d’affaires en Europe et 650 milliards aux Etats-Unis.

Profils à valeur ajoutée

“Ce modèle de la market place est génial, s’enthousiasme Marc Fournier, managing partner du fonds Serena Capital. Il correspond à une demande qui s’est accrue avec la crise sanitaire: davantage de gens désirent travailler en free-lance et les entreprises veulent de plus en plus travailler avec des indépendants.” Plus de 250.000 personnes sont inscrites sur la plateforme, qui en accueille 5.000 de plus chaque mois. Le volume d’affaires y a progressé de 60% en 2020, à 200 millions, et devrait doubler cette année. Objectif: le milliard d’ici trois ans.

READ  un bâtiment de 10.000 m2 aux ambitions durables

La promesse de départ de la start-up, fondée en 2013 par Vincent Huguet et Hugo Lassiège, était de mettre les free-lances en contact direct avec les entreprises. A la différence de[…]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi



Source link