septembre 24, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Nouveau samedi de mobilisation anti-pass sanitaire en France

[ad_1]

Pour le sixième week-end d’affilée, plusieurs manifestations se sont déroulées samedi après-midi dans toute la France contre l’extension du pass sanitaire. Un total de 175.503 personnes dont 14.700 à Paris ont manifesté, selon le ministère de l’Intérieur, soit une mobilisation globalement en baisse.

A l’approche de la rentrée, les opposants au pass sanitaire et à toute obligation vaccinale contre le Covid-19 ont manifesté dans le calme samedi en France, beaucoup rejetant farouchement la vaccination des enfants et adolescents. Un total de 175.503 personnes dont 14.700 à Paris ont défilé, soit une mobilisation globalement en baisse, selon le ministère de l’Intérieur. A 19 heures, le ministère avait recensé 220 manifestations sur l’ensemble du territoire. Hors Paris, les deux manifestations les plus importantes ont eu lieu à Montpellier avec 9.500 personnes et Toulon, avec 6.000. Vingt personnes ont été interpellées lors de ces rassemblements et un membre des forces de l’ordre a été blessé, a précisé Beauvau. Le week-end dernier, près de 215.000 manifestants avaient été recensés par le ministère de l’Intérieur, dont 13.900 à Paris. Le collectif militant Le Nombre Jaune avait dénombré 388.843 participants, également en légère décrue par rapport aux 415.000 qu’il avait comptés le samedi précédent.

Pour ce sixième week-end de mobilisation consécutif, des défilés ont de nouveau eu lieu du nord au sud, sans débordements. “Vaccinez-vous si vous voulez, mais on est contre un pass à l’hôpital ou pour aller faire ses courses, on demande l’abrogation de la loi”, a clamé à Pau (77.000 habitants) une des figures emblématiques du mouvement des “gilets jaunes”, Jérôme Rodrigues, face à 2.700 manifestants selon la police. Le pass sanitaire a été étendu depuis lundi à plus de 120 grands centres commerciaux et magasins de région parisienne et de la moitié sud de la France. Il peut s’agir d’une preuve de vaccination complète, d’un test antigénique de moins de 72 heures ou d’une preuve de maladie dans les six derniers mois.

READ  Les candidats à leur réélection rempilent tous

A Lille, le cortège – de 3.200 personnes selon la préfecture – avançait derrière la pancarte “Dégageons Macron avec son pass et ses réformes à la con”. Apparaissaient quelques pompiers ainsi que des soignants – soumis à la vaccination obligatoire – telle une femm[…]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

[ad_2]

Source link