septembre 19, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

nouveaux tours de vis pour empêcher “la fermeture du pays” avertit Macron

[ad_1]

Confinement strict en Martinique et Guadeloupe, pass sanitaire étendu à certains centres commerciaux, fin des tests gratuits: l’exécutif a procédé à un nouveau tour de vis contre l’épidémie de Covid-19 et “empêcher la fermeture du pays” avec pour objectif “la vaccination de tous les Français”.

Confinement strict en Martinique et Guadeloupe, pass sanitaire étendu à certains centres commerciaux: l’exécutif a procédé ce mercredi 11 août à un nouveau tour de vis pour “freiner des quatre fers” l’épidémie de et “empêcher la fermeture du pays” avec pour objectif “la vaccination de tous les Français”.

“La crise sanitaire n’est pas derrière nous”, a averti qui a présidé en visioconférence depuis le fort de Brégançon (Var) un Conseil de défense puis un Conseil des ministres.

Première priorité: les Antilles où le confinement “strict”, entré en vigueur en début de semaine en Martinique, va être étendu à la Guadeloupe,

Il impose notamment la fermeture des commerces non-essentiels, des locations saisonnières, des hôtels et des plages, et invite les touristes à quitter l’île.

Emmanuel Macron avait décrit dans la matinée une “situation dramatique” dans ces deux départements ultra-marins où la vaccination est trois fois plus faible qu’en métropole, “démonstration cruelle”, selon lui, de la nécessité du vaccin.

Tests payants

Mais le président de la République a également souligné “l’état des lieux préoccupant” dans l’Hexagone, en insistant sur “un objectif très simple: la vaccination de tous les Français qui peuvent être vaccinés”.

“Il faut tenir au moins la cible des 50 millions” de primo-vaccinés à la fin du mois d’août”, a-t-il ajouté.

READ  5 choses à savoir sur Danone

“Personne n’est à l’abri. Il y a trop de gens qui pensent, à tort, qu’ils ne feront au pire que des formes légères” du Covid, a martelé le Premier ministre devant des soignants dans l’Aude.

Le ministre de l’Intérieur a pour sa part appelé les préfets à renforcer la surveillance devant les centres de vaccination et pharmacies, alors qu’en un mois, 22 faits de dégradations ont été recensés, ainsi que 59 faits de menaces envers des élus.

A la rentrée, collégiens, lycéens et étudiants pourront se faire vacciner dans des barnums “mis en place à proximité des établissements scolaires”, a précisé M. Attal.

Le porte-parole du gouvernement a e[…]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

[ad_2]

Source link