septembre 24, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

or, argent ou bronze, combien toucheront les médaillés français ?

[ad_1]

Par rapport à Rio, il y a cinq ans, les montants ont été revus à la hausse notamment en cas de titre olympique.

Un an après le report dû à la crise sanitaire, les Jeux olympiques vont (enfin) démarrer ce vendredi avec la traditionnelle cérémonie d’ouverture (13 heures, heure française). À huis clos et dans un pays pas vraiment emballé à l’idée de recevoir des milliers de sportifs et d’accompagnants sur son sol, ces “Jeux de la pandémie” ne ressembleront à aucun autre. S’il fallait une nouvelle preuve de la bizarrerie de ces JO : les athlètes devront eux-mêmes mettre leurs médailles autour du cou cette année pour éviter au maximum les contacts.

Des podiums que l’on espère remplis de Français comme au Brésil en 2016. À Tokyo, l’objectif fixé se situe “autour de quarante médailles”. À Rio, les Bleus avaient récolté 42 médailles dont 10 en or, 18 en argent et 14 en bronze. Les futurs médaillés de Tokyo seront encore plus gâtés financièrement qu’à Rio, notamment les champions olympiques. Chaque Français qui montera sur la plus haute marche du podium touchera une prime de l’État de 65 000 euros, soit 15 000 euros de plus qu’au Brésil. Une revalorisation totalement assumée par Roxana Maracineanu, la ministre déléguée en charge des Sports, au micro de France Inter le 19 juillet 2021.

VIDÉO – Jeux Olympiques Tokyo 2021 : ces pays qui ont boycotté les JO

“65.000€, c’est rien par rapport au travail effectué pendant quatre ans”

“Les sportifs ne sont pas tous professionnels avec un contrat à l’année. C’est le seul moment où ils peuvent être récompensés pour tout le travail et l’investissement qu’ils ont mis au quotidien pendant quatre ans. Avoir 65 000 euros quand on gagne une médaille d’or, c’est rien par rapport à l’investissement et au travail qu’on a effectué”, argumente l’ancienne nageuse elle-même médaillée d’argent lors des JO de Sydney en 2000.

READ  Arcachon et Biarritz au sommet de la vague

>> Inscrivez-vous à notre newsletter “Yahoo Pour Vous” pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Justement, ceux qui verront l’or leur filer sous le nez pourront se consoler avec 25 000 euros (20 000 euros à Rio). Les médaillés de bronze, eux, toucheront 15 000 euros, soit 2 000 euros de plus qu’il y a cinq ans. Les fédérations seront elles aussi récompensées par les performances de leurs poulains : 35 000 euros pour une médaille d’or, 15 000 euros pour l’argent et 8 000 euros pour le bronze.

Parmi les 378 athlètes français envoyés au Japon, le judoka Teddy Riner, le décathlonien Kevin Mayer, Loana Lecomte, leader du général de la Coupe du monde en VTT cross-country, et la planchiste Charline Picon – pour ne citer qu’eux – font figure d’immenses favoris à l’or olympique dans leurs disciplines respectives.

Ce contenu peut également vous intéresser :

[ad_2]

Source link