septembre 19, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Pourquoi le poids des voitures ne cesse d’augmenter

[ad_1]

Et si les voitures de 2 tonnes devenaient la norme? C’est déjà presque le cas aux Etats-Unis et l’Europe pourrait bien suivre. Contrairement à une idée bien ancrée, la mode des SUV n’a que peu à voir dans l’affaire sur le Vieux Continent…

Avec le spectre d’un , réclamé à cor et à cri par les écologistes, cette question habituellement technique est arrivée sur le devant de la scène. Les associations de défense de l’environnement mettent en avant le fait qu’un véhicule plus lourd consomme plus de carburant. C’est de la physique, et c’est on ne peut plus vrai, même si les progrès technologiques sur les moteurs ont permis de largement compenser cette surcharge pondérale. Ainsi, les données de l’EPA (Environment Protection Agency, agence américaine pour la protection de l’environnement) révèlent que les consommations en conditions réelles des voitures immatriculées aux Etats-Unis ont diminué d’environ 75 % par rapport à 1980. Dans le même temps, le poids moyen des voitures augmentait d’à peu près 25 %.

Une expérimentation menée par Mercedes-Benz en 2009 révélait l’influence de l’augmentation de poids au fil des ans. A l’époque, le constructeur a l’étoile s’était amusé à placer son moteur diesel dernier cri, le OM651 de la C 250 BlueEFFICIENCY, sous le capot d’une 190 D, modèle équivalent vingt-cinq ans plus tôt. Le résultat de cette transformation pesait 365 kg de moins que le modèle proposé au catalogue, dont la masse supplémentaire était justifiée par les nombreux éléments de confort et de sécurité, pour répondre aux normes et à la demande des clients. Mais ce modèle ancien animé par un moteur nouveau se payait du coup le culot d’afficher des accélérations plus franches (0 à 100 km/h en 6,2 secondes, soit une seconde de moins que la C 250). La consommation était similaire entre le modèle transformé et celui au catalogue (aux environs de 5 l/100 km), grâce à la meilleure aérodynamique de la C 250, mais très nettement inférieur à celui d’une 190 D totalement d’origine (7,5 l/100 km). Ce qui laisse imaginer les possibilités sur un modèle combinant légèreté et aérodynamisme.

READ  les 10 plus beaux villages de Corse à découvrir

Mercedes-Benz 190 D BlueEFFICIENCY

Le poids a également une influence sur la sécurité routière. Colin Chapman, le fondateur de Lotus,[…]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

[ad_2]

Source link