août 1, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

quand Dacia fait mieux que les voitures allemandes


Malgré une nette montée en gamme, Dacia est loin de rivaliser avec Mercedes et BMW. Sauf sur le terrain de la dépréciation, où l’humble Sandero Stepway est l’auto qui conserve la meilleure valeur de revente en Allemagne, toutes marques et catégories confondues.

L’une des voitures les moins chères en Europe est la Dacia Sandero. Ce modèle de la taille d’une Renault Clio est de celles qui sacrifient les effets de style pour offrir le meilleur rapport entre prix et prestations. Les automobilistes qui aiment rouler des mécaniques préfèrent débourser davantage, pour échapper à l’étiquette “low-cost”. Quitte à rouler au-dessus de leurs moyens et payer très cher une occasion au blason prestigieux.

Une Dacia d’occasion ne coûte peut-être pas très cher, en valeur absolue, mais elle perd sans doute moins de valeur qu’une voiture plus chère à l’achat, qui subit plus durement les affres de la dépréciation. Tel est l’enseignement qu’il faut tirer de la dix-huitième édition du classement “Wertmeister” des autos qui résistent le mieux à la dépréciation en Allemagne, réalisé par l’observateur du marché automobile Schwacke (membre de Autovista Group), en collaboration avec l’hebdomadaire Auto Bild. Grande première cette année, une humble Dacia devance des marques et des modèles parmi les plus prestigieux : des voitures plus coûteuses et réputées plus désirables, qu’on imagine volontiers conserver une meilleure valeur de revente.

Plusieurs centaines de critères sont étudiés pour évaluer la valeur de revente après 4 ans

C’est dans sa variante Stepway à motorisation essence TCe 90 que la Dacia Sandero se voit couronnée championne toutes catégories, avec le taux de dépréciation de 34 % après 4 années. Soit le plus faible de cette étude, toutes marques et toutes catégories de marché confondues. La petite auto franco-roumaine devance aussi bien des véhicules économiques que de gros SUV résolument haut-de-gamme.

READ  Le rêve de Berlin-Fullerbe est terminé

Ainsi, si la très chiche Hyundai i10 1.2 (- 56,9 % après 4 ans) l’emporte dans la catégorie des mini citadines, elle perd plus rapidement de valeur que la Dacia, en Allemagne. Même chose avec le Range Rover Sport P400 3.0, champion dans la catégorie des grands SUV (- 50,1 %). Idem avec les valeurs sûres que sont la Volkswagen Golf 1.5 […]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi



Source link