juillet 25, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Regain d’activité immobilière dans les villes moyennes


Avec des prix nettement plus bas que ceux des grandes métropoles, les 222 communes du programme Action cœur de ville attirent de nouveau les acquéreurs. Notamment franciliens.

Quand, en 2018, est lancé le , déployé dans 222 villes moyennes en France et dans les Outre-Mer, de Chinon la plus petite à Limoges la plus peuplée en passant par Perpignan, Chambéry ou Valenciennes, les détracteurs n’ont pas manqué de dénoncer le gaspillage à venir des fonds publics alors que “ces villes semblaient vouées à un déclin irrémédiable”, se rappelle le préfet Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme national Action Cœur de ville. Et pourtant ! Conséquence de la crise sanitaire, les Français ont redécouvert bon nombre de ces communes à taille humaine, qui offrent des nettement plus attractifs que les grandes métropoles. Imbattables même : avec un prix médian de 1 385 euros le m² pour les appartements anciens en 2020, selon le Conseil supérieur du notariat (CSN), ces communes permettent aux accédants à la propriété de s’offrir un logement cinq fois plus grand que dans les grandes villes, et dix fois plus spacieux que dans certains beaux quartiers de Paris.

Des ventes en hausse

Résultat, les volumes de transactions y ont progressé dans l’ancien: “23.320 ventes supplémentaires d’appartements et de maisons entre 2018 et 2019 dans les agglomérations Action cœur de ville, suivies de 12.870 ventes en plus entre 2019 et 2020”, indique David Ambrosiano, président du CSN. Et dans les villes centres du programme, l’augmentation a été de 11.920 ventes entre 2018 et 2019 et de 4.090 entre 2019 et 2020.

READ  quelles sont les destinations qui ont la cote ?

Certains secteurs ont, bien sûr, plus attiré que d’autres. Et la hausse des ventes s’est accompagnée de celle des prix dans 76 des 222 villes. Ceux des appartements ont bondi de 15% à Saint-Omer (1.382 euros le m² en 2020), de 14% à Ambérieu-en-Bugey (1.869 euros le m²) et à Autun (835 euros le m²) et de près de 13% à Pau (1.619 euros le m²). Ceux des maisons ont fait mieux: quasiment +20% à Riom (avec un prix médian de 201.000 euros en 2020), +18,6% à Morlaix (124.500 euros) et +12% à Vernon (200.000 euros).

En outre, les acquéreurs franciliens ont donné un coup[…]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi



Source link