juillet 25, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Régionales: beaucoup d’enjeux, peu d’enthousiasme


Le RN va-t-il décrocher sa première région ? Quel avenir pour les candidats potentiels à l’Elysée ? La majorité limitera-t-elle la casse ? A dix mois de la présidentielle, les enjeux des élections régionales et départementales sont multiples. Mais l’abstention risque d’être le grand vainqueur du premier tour dimanche.

Le RN va-t-il décrocher sa première région ? Quel avenir pour les candidats potentiels à l’Elysée ? La majorité limitera-t-elle la casse ? A dix mois de la présidentielle, les enjeux des élections régionales et départementales sont multiples. Mais l’abstention risque d’être le grand vainqueur du premier tour dimanche.

Quelque 48 millions d’électeurs sont appelés aux urnes, combien iront ? D’après les sondages, le taux d’abstention promet d’atteindre des proportions abyssales, autour de 60%, au moment où l’épidémie du Covid, qui a repoussé le scrutin de trois mois, reflue et la vie retrouve un semblant de normalité.

Les compétences dévolues aux régions (transports, lycées, formation professionnelle…) et départements (collèges, RSA, aides sociales…) touchent pourtant au plus près à la vie quotidienne des Français.

Mais, au bout d’une campagne anesthésiée par la crise sanitaire, l’intérêt n’a jamais décollé pour un scrutin dont les enjeux sont à la fois exacerbés et dépassés par la proximité de l’élection présidentielle.

La sécurité s’est ainsi immiscée parmi les sujets majeurs de la campagne, alors qu’elle n’est pas une compétence des régions. Deux candidats potentiels de la droite à l’Elysée, Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, ont annoncé qu’ils arrêteraient la politique au soir du second tour le 27 juin s’ils n’étaient pas réélus dans les Hauts-de-France et en Ile-de-France, contribuant à nationaliser l’échéance.

READ  la collecte de fonds commence ce jeudi pour les candidats

Le Rassemblement national compte, lui aussi, utiliser ces régionales comme rampe de lancement pour 2022. Vendredi encore, Marine Le Pen, candidate déjà déclarée à l’Elysée, a insisté sur “la portée nationale de ce scrutin” alors que son parti ne semble jamais avoir été aussi bien placé pour remporter la première région de son histoire.

Front républicain

Favorisé par un scrutin à la proportionnelle, le RN est donné en tête au premier tour dans six régions sur treize, en Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Paca), Centre-Val-de-Loire, Bourgogne-Franche-Comté, O[…]

Lire la suite sur challenges.fr



Source link