juin 20, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Se vacciner pour mieux draguer ? Londres et Washington espèrent que cela marchera


Tout est bon pour relancer la campagne de vaccination. Après Washington, Londres applaudit l’instauration de filtres sur les applications de rencontre, pour ne chercher que des personnes vaccinées. Ou quand une piqûre vous vaut un “super like”…

Aux États-Unis, depuis le 21 mai, déjà, toutes les grandes applications de rencontre — Tinder, OkCupid, Hinge, Bumble, etc. — encourageaient leurs utilisateurs vaccinés contre le Covid-19 à accrocher un badge “je suis vacciné” ou “bientôt vacciné” à leur profil. Une tendance que la Maison Blanche souhaite encourager, dans l’espoir de promouvoir sa campagne d’immunisation, dont le rythme a fortement ralenti depuis avril.

A son tour, le gouvernement britannique décide de s’impliquer. A grand coups de badges “je suis vacciné” ou “j’ai eu ma dose” sur leur profil, les usagers des applis de rencontre au Royaume-Uni peuvent à leur tour faire de leur statut vaccinal anti-Covid un argument de séduction. Voilà qui est autorisé depuis le 7 juin.

Sur le moteur de recherche des applis de rencontre, un filtre pour personnes vaccinées

Selon un récent sondage YouGov, 31% des adultes préfèreraient une rencontre avec quelqu’un qui est vacciné et 28 refuseraient même de rencontrer quelqu’un qui ne l’est pas. Un bon argument pour accélérer la campagne de vaccination, qui va s’ouvrir dans les jours prochains aux moins de 30 ans, au Royaume-Uni.

Aux États-Unis, selon une étude d’OkCupid, “les gens vaccinés ou qui prévoient de l’être matchent 14% de plus que les gens qui ne le prévoient pas”, dit la Maison Blanche. Or, “c’est très important d’aller chercher les jeunes où ils sont”, a jugé Andy Slavitt, conseiller de la Maison Blanche pour la lutte contre le Covid-19.

READ  Voici les 10 meilleures universités de France, selon le cabinet QS

Lire aussi

Les usagers de Tinder et consorts peuvent ainsi ajouter leur vaccin à leur attirail pour plaire et s’ils affichent leur soutien à la campagne “Chaque vaccination nous donne l’espoir”, bénéficier de munitions offertes — comme des “Super like” — dans l’arsenal de la drague en ligne, dans un pays éprouvé par des mois de confinement hivernal. Qu’il semble loin, ce mois de mars 2020, quand .

Les applications de rencontre, arme pour convaincre la population de se faire vacciner

De son côté, l’application Hinge donne acc[…]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi



Source link