janvier 21, 2021

Violents affrontements en France, manifestants contre la loi sur la sécurité

Moments de très forte tension FranceAujourd’hui, de nombreux citoyens ont décidé de descendre dans la rue pour exprimer leur opposition au gouvernement. Bien que le ministère de l’Intérieur ait parlé de 133 000 participants, au moins 500 000 ont pris part à la «Marche de l’indépendance». La nouvelle loi sur la sécurité, qui est actuellement débattue au parlement, devrait provoquer un retour de bâton de la part des Français. Parmi les activités dans lesquelles les citoyens s’affrontent, il existe des possibilités pour les agents d’être filmés ou filmés pendant leurs activités. Ce sera un chapitre La violence Des hommes en uniforme l’ont fait pour provoquer la colère des manifestants. Le week-end dernier, en effet, un homme noir, un certain Michael Jeckler (producteur de musique), a été agressé par 4 policiers. Les allégations racistes qui ont provoqué la foule recommencent donc.

Le chef de Paris a également visé des manifestants, Didier Lawlament, Reconnu coupable d’avoir un camp étranger dans la ville de la place de la République. Suite à ce chapitre, beaucoup ont demandé au Parlement de démissionner. Aujourd’hui, au moins 70 manifestations ont eu lieu à travers la France: la plus importante, bien sûr, à Paris, 46 000 personnes se sont rassemblées entre la place de la Repubblic et la place de la Pastil. “C’est une loi qui fait partie de la chaîne des liens libertaires”, A commenté l’un des manifestants “Monde”. “Si nous ne pouvons plus prendre de photos ou de photographies, qui nous protégera de la violence policière?”, A ajouté un autre citoyen. Un communiqué de presse a également parlé: «On ne peut plus parler de démocratie dans un État où les journalistes sont interdits de tournage».

Beaucoup de cortèges étaient pacifiques, mais pendant la journée, il y a eu des épisodes de violence indescriptible, avec des rues bloquées, Feu, Fumée et attaques contre des agents se précipitant pour rétablir la paix. Certains magasins et la façade de la banque centrale française, la Banque de France, ont pris feu. Des scènes d’une véritable guerre civile sont vues par certains grands journaux français. Dans certains cas, la police doit recourir à des gaz lacrymogènes. Ce n’est qu’à 19 heures que Blaise de la Bastille a été expulsé, tandis que le ministre de l’Intérieur Gérald Durman a déclaré sa solidarité avec les hommes en uniforme et condamné les violences.

Manifestations à Lyon alors que 7 500 personnes sont descendues dans la rue. Défilé gratuit en présence d’hommes et de femmes de tous âges. «Hollande ne représente pas Sarkozy. Si un dictateur prend le pouvoir en France demain, il aura tous les outils juridiques., A déclaré Farid Hameel, ancien président du barreau de Lyon. «Avec des prétextes sécuritaires, nous créons un régime qui peut à tout moment sombrer dans la dictature»..

Des milliers de citoyens ont manifesté dans le Bas, jusqu’à Saint-Étienne, où certains agents auraient jeté des œufs, tandis qu’environ 6000 personnes se sont rassemblées à Bordeaux. À la fin de la journée, 37 policiers ont été blessés lors d’affrontements avec des manifestants. Cela a été annoncé, au moins par le ministère français de l’Intérieur. “Le jour de la réouverture de notre petite entreprise a été détruit par des militants d’extrême gauche à Paris”Le chef du Rassemblement national a également commenté Marine Le Pen Sur ton compte Twitter. “Les Français en ont assez de ces images de pillages permanents.”.