juillet 25, 2021

Le Victoria Droit

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Xavier Bertrand plie le match dans les Hauts-de-France


Avec un score exceptionnellement élevé au premier tour des régionales dans les Hauts-de-France, Xavier Bertrand n’a pas seulement “brisé les mâchoires du FN”, il a aussi terrassé LREM et pris une longueur d’avance supplémentaire dans la course à droite pour la présidentielle de 2022.

Une consécration. On le disait au coude-à-coude avec Sébastien Chenu, le candidat du dans les Hauts-de-France, mais le devance finalement très largement au soir du premier tour . Avec un score estimé autour de 43% des voix en début de soirée, le candidat de la droite s’offre une victoire éclatante sur le parti de Marine Le Pen, un score très nettement au-dessus de celui du scrutin précédent, puisqu’en 2015, Xavier Bertrand avait recueilli 24,9% des voix au premier tour contre 40,6% pour Marine Le Pen. A l’époque, il avait eu besoin d’attendre le second tour, la mobilisation des électeurs anti-RN qui s’était alors manifestée. Il avait aussi bénéficié du désistement sans condition du candidat du PS, Pierre de Saintignon, qui n’avait pas barguigné pour faire barrage au FN. Cette fois-ci, Xavier Bertrand “a brisé les mâchoires du FN” tout seul.

Lire aussi

Un revers pour LREM

S’il n’a pas fait reculer l’abstention qui a atteint un record au niveau national, comme dans les Hauts-de-France, il inflige une désagréable correction au candidat du parti présidentiel. Le conseiller d’Emmanuel Macron, Thierry Solère l’avait clairement indiqué dans Les Echos cette semaine : “On ne veut surtout pas que Xavier Bertrand batte le RN sans rien devoir à personne.” C’est pourtant exactement ce qui est en train de se passer dans les Hauts-de-France, puisque le candidat de LREM, Laurent Pietraszewski ne passe pas la barre des 10%. Avec 7,3% selon Harris Interractive et malgré l’appui de cinq ministres, en particulier des deux poids lourds Eric Dupond-Moretti (Justice) et Gérald Darmanin (Intérieur), la liste ne peut pas se maintenir au second tour. C’est un sacré revers pour le parti du président de la République.

READ  Le plus haut hôtel au monde ouvre ses portes à Shanghai

Lire aussi

Il plie le match à LR

Le score de Xavier Bertrand, imprévu par les sondages, est également une mauvaise nouvelle pour ses concurrents à l’investiture de la droite pour la présidentielle, Laurent Wauquiez, mais surtout Valérie Pécresse. Si les deux autres “président[…]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi



Source link